BIENVENUE ET BONNE NAVIGATION

LIENS UTILES

alhanafiyaa

EL HADJI ABDOULAYE NIASS : Aperçue biographique et historique (1844- 9 juillet 1922)

El Hadji Abdoulaye Niass est né à Beli (Djolof Sénégal) vers 1844 et mémorisa le saint Coran à bas âge sous la tutelle de son père Mouhamed Niass, un grand érudit qui, en 1865 émigra dans le Rip pour fonder le village de Niassène et participer activement au Jihâd contre la colonisation et le paganisme avec Saër Maty BA fils de Maba Diakhou BA                              

Abdoulaye fondera plus tard le village de Taïba pour s'y dédier à l'enseignement de la religion musulmane et la formation spirituelle puisqu'il fut élevé au grade d'initiateur soufi de la Tarîqa Ahmadiyya Muhammadiyya Ibrahimiyya Hanifiyya (célèbre sous l'appellation tidjaniyya) par le maître émérite Cheikh Boubacar Diallo qui était un disciple de Cheikh Omar Tall, ce vicaire de Cheikh Ahmad Tidjane (Ra).

Fils unique de son père, Abdoulaye Niass prit très tôt la relève en tant que professeur hors pair, un grand cultivateur mais aussi un éminent résistant culturel puisqu'il s'alliera au jihadiste Saer Maty Ba fils et successeur de Mabâ.

En 1890, Abdoulaye Niass effectua son premier pélerinage à la Mecque, en passant par Fez puis par Alexandrie. Ce voyage aux lieux saints a porté beaucoup de fruits en ce sens qu'il en profita pour renforcer ses relations avec la zâwiya mère de Fez et ses dirigeants tels que Cheikh Ahmed Soukeyrij; tous lui reconnaîtront la très grande érudition.

A son retour de pèlerinage en 1901 le Chef de Canton et l'administration coloniale l'accusèrent à tort d'instiguer des troubles à leur encontre et voulurent mettre fin au rayonnement de son école. C'est ainsi qu’ils détruisirent son village Taïba et mirent feu à sa mosquée et sa bibliothèque. Le Cheikh dût se réfugier en Gambie pour préserver sa religion, son école et continuer son œuvre d'artisan spirituel des cœurs.

El hadji Abdoulaye n'a pas été docile face à la colonisation culturelle. D'ailleurs c'est le seul de sa génération de prédicateurs à ne pas répondre à l'effort de guerre qu'imposa la France aux chefs religieux qui disposaient d'un grand nombre de disciples comme lui. A cette occasion son frère Cheikh Ahmad Bamba avait envoyé à la guerre des centaines de disciples dont un fils de Cheikh Ibra Fall; de même, El Hadji Malick fera de même jusqu'à envoyer son propre fils aîné Cheikh Ahmed SY.
D'autre part, très jaloux pour sa religion, El Hadji Abdoulaye rejeta fermement la proposition des blancs qui voudraient emmener ses fils à l'école française. Il leur fit comprendre qu'en tant que serviteur de l'Islam, il préfère inculquer les valeurs de cette religion à sa progéniture, leurs enseigner toute la science islamique requise afin qu'ils puissent continuer son œuvre. Pourtant il n'était pas contre l'apprentissage d'une langue étrangère car plus tard il voulut à un moment envoyer son fils apprendre le français et celui-ci lui dit que son emploi du temps ne le lui permettait plus ; ce qu'il reconnu en bon pédagogue (cf interview de Imam hassan Cissé par la télévison Gambienne).

C'est l'occasion, encore une fois de démontrer l'amitié et la non bi-polarité entre lui et le Cheikh Seydil Hadji Malick. En effet c'est ce dernier qui aura fait une intervention de taille auprès de l'administration coloniale pour qu'elle autorisât El Hadji Abdoulaye à revenir s'installer à son pays natal. C'était en 1910 quand El Hadji Abdoulaye revint s'installer définitivement au quartier Léona à Kaolack, y construisit une zâwiya et connut aussitôt un regain de rayonnement de son école qui dépassa les frontières du Sénégal pour s'étaler jusqu'au soudan sans oublier la Gambie, le Niger pour ne citer que ceux-là. Son ami El Hadji Malick faut-il le reconnaître, en dehors de son érudition reconnue, sa bonté et son honneteté intellectuelle, était doué d'une diplomatie singulière face aux colons; ce qui lui permit de mener à bien ses activités islamiques au milieu des bastions des colonisateurs et leurs complices, les missionnaires.

En 1912, El Hadji Abdoulaye effectua une seconde visite pieuse (ziyara) à Fez et reçut des mains bénies du khalif de l'époque Cheikh Soukeyrij, la consécration suprême de la voie, laIdjâza Itlâlâq. En plus, Soukeyrij fit de lui Grand commandeur de la tarîqa (Khalife). Cetteidjâza Itlâqvenait vraiment à son temps puisque El Hadji Abdoulaye était limité en terme de nommer desmuqaddam(initiateurs) ; tel était le diplôme d'initiateur qu'il reçut de la chaine initiatique (silsila) lui venant de Cheikh Omar Tall bien que celui-ci détenait uneIdjâza illimitée de la part de Cheikh Mouhammadoul GhâlÎ, le Khalife et compagnon de Seydina Cheikh rta.


C'est aussi l'occasion de signaler que Cheikh Ahmed Soukeyrij donna à El Hadji Abdoulaye l'Idjâzad’El Hadji Malick Sy. De son retour, El Hadji Abdoulaye passa par Tivaouane chez El Hadji Malick Sy Maodo et lui remit le diplôme.

C'est ainsi que El Hadji Abdoulaye Niass traitait avec tous ses pairs comme c'est l'exemple de El Hadji Ahmad Ndiéguène de Thiès, Serigne Diaamal, pour ne citer que ceux là.

Mais la grandeur de Maam Alaaji (comme le nomme affectuement sa communauté) se voit véritablement à travers ceux qu'il a formé en science et en spiritualité ; en particulier ses propres enfants qui sont des étoiles de la religion et de la tariqa. C'est le cas de l'avocat défenseur de la Tariqa le Khalife El Hadji Mouhammad Aminta Niass, leqâmûs(ou dictionnaire), l'homme de lettre Cheikh Mouhamad Zaynabou Niass,lehakîmet philosophe Baye Mbaye Niass, l'Imam El Hadji Babacar et j'en passe. 

 

ESPACE MULTIMEDIA

facebookyoutubegoogle

316652 100260826751802 1035282176 nabdoulayeniasse2balkhawmibarroCheikhou omar tallCherifCherifpikineEl MalickdabakhEl pedreGueyehabibHadi Tourehafiz-misrikhalifamaladjiMansourNdiongueNourouRawaneSakhouSidy Ahmed    ZAWIYA  6108 497570620303750 892445670 n66661 497566566970822 288005659 n166785 497567813637364 227005617 n180526 147087472018735 4844917 n180643 147087728685376 8283972 n180665 147087455352070 825764 n181015 497567923637353 1739842524 n181519 147087912018691 6591602 n182241 147087352018747 1916345 n182915 147087492018733 4658092 n184039 147087425352073 4029300 n246456 497566803637465 800804562 n395394 280848035309344 60758922 n421187 280847941976020 296836994 n422227 280847875309360 293251938 n431032 280851075309040 1824212007 n483863 497570700303742 195846162 n486100 497565146970964 2109244906 n522489 497567610304051 1996268818 n526915 497567723637373 1187092497 n530393 497566290304183 969430026 n531760 497566590304153 1539889382 n580612 497567910304021 588814236 n602167 497566330304179 577504122 n